Lever de soleil sur un champ et une montagne

Comment aimer Dieu davantage ? A coup sûr nous pourrions penser qu’il s’agit de faire grandir nos sentiments, tout en ayant l’impression qu’on ne peut pas “se forcer”. En réalité, grandir dans l’amour est lié en grande partie au temps que nous accordons à l’objet de notre affection.

Le temps est notre richesse

Rachetez le temps. (Colossiens 4:15b)

Tout homme naît avec une richesse : le temps qui lui est accordé par Dieu. Chacun de nous est un intendant chargé de veiller à dépenser ce capital avec soin, d’autant qu’il ne cesse de diminuer. Tout homme sage sait que le temps qui lui reste est court.

Voici la phrase énergique qui est écrite sur la porte de mon réfrigérateur depuis quelques années :

Oh que je sois un intendant fidèle du TEMPS qui m’est donné ! Car de tout ce que je ferai AUJOURD’HUI, seul ce qui est pour CHRIST subsistera.

Notre plus grande richesse humaine c’est notre temps. Que ferons-nous du temps qui nous est accordé ? Certains vivront moins longtemps que d’autres, mais la valeur d’une heure accordée à Christ vaut 1000 ans accordé à autre chose.

Voyez-vous cette stratégie de l’ennemi de nos âmes de nous faire perdre du temps en divertissements, en discussions stériles, en conflits sans fin ? Tout y est fait pour nous rendre pauvres du temps que nous avons. Tout est fait pour que notre temps soit orienté vers le “moi”. Choisis donc judicieusement, ami. Rachète le temps. Car ce à quoi tu accordes du temps est bel et bien l’objet de ton adoration.

La bonne part

Marie a choisi la bonne part, et elle ne lui sera point ôtée. (Luc 10:42)

Le récit de Marthe et Marie de Béthanie recevant chez elles Jésus-Christ m’a toujours défié. Alors que Marthe s’affaire pour servir l’hôte de marque, sa soeur Marie fait un choix : rester plutôt aux pieds de Jésus pour l’écouter. Nous sommes ici dans un contexte de la société du Moyen-Orient antique : l’hospitalité est une vertu culturelle bien ancrée. Parmi les habitudes, il fallait rincer les pieds de son invité, lui offrir le confort et de quoi se restaurer. Les femmes de la société juive avaient pour la plupart reçu une éducation de travailler au service de la maison. Il semble donc que l’attitude de Marthe soit tout à fait conforme à ce qui était attendu d’elle. Marie, à l’inverse, sera critiquée pour son attitude jugée désinvolte et inutile.

Écouter le Fils et l’aimer ne sera jamais du temps perdu.

Mais la part de Marie, quelle est-elle ? Quelle est cette richesse qui ne peut pas lui être enlevée ? C’est le temps et l’attention qu’elle porte à la personne de Christ, assise à Ses pieds. Écouter le Fils et l’aimer ne sera jamais du temps perdu.

Le monde nous poussera de toute sa force destructrice à négliger nos temps de face-à-face avec Dieu. “Que de temps perdu !” sera hurlé à nos coeurs. Mais Jésus qualifiera l’attention de Marie à son égard de bonne part.

Le sachet de thé

Si vous souhaitez vous faire une bonne tasse de thé, il vous faudra tremper le sachet de thé suffisamment longtemps. Avant cela, l’eau est chaude mais fade. Elle aura besoin de s’exposer au thé suffisamment de temps pour que la saveur des feuilles s’infiltre dans l’eau. Si au contraire vous trempez une seule seconde le sachet et le ressortez aussitôt de l’eau, elle sera aussi fade qu’avant quelle que soit sa température bouillante.

De même changer notre nature charnelle en nature céleste s’opère en nous exposant à la nature de Dieu. Si bouillants soyons-nous à réaliser des oeuvres pour Lui, notre vraie nature ne peut changer qu’avec un temps d’exposition suffisamment long et réel pour que notre fadeur prenne le goût du Ciel.

Jésus lui-même s’exposait à la nature de Dieu se mettant à part pour prier son Père tous les jours, parfois des nuits entières. Si Lui qui était de nature divine en avait besoin, à combien plus forte raison en avons-nous la nécessité vitale !

J’ai beaucoup à faire, je dois donc beaucoup prier. (Luther)

J’ai appliqué ce principe de Luther dans ma vie et j’ai constaté que c’est vrai. Si je dois faire beaucoup de choses, il ne faut pas que je diminue mon temps de prière… mais que je l’augmente. Car alors Dieu s’implique davantage dans mes activités et les rend 1000 fois plus efficaces et rapides. Au point où j’ai pu me dire certains jours qu’il me restait du temps alors que ma journée semblait vouloir déborder les 24h.

En vain vous levez-vous le matin, vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil. (Psaume 127:2)

Travailler n’est pas une activité mauvaise, loin de là. Elle est seulement secondaire par rapport à notre choix de nous positionner comme bien-aimés de Dieu. Là dans le lieu secret de nos prières personnelles de chaque jour, Dieu rend au centuple le temps qui Lui est offert. A l’heure où l’on nous vend sans cesse de la productivité, y compris dans le milieu chrétien, l’enfant bien-aimé de Dieu saura racheter le temps auprès de Son Seigneur. Il échangera productivité contre intimité, faisant par là le meilleur des investissements possibles. Le fardeau de son travail lui sera léger. Le repos de son âme sera un soleil chassant les nuages du stress et de la performance.

Prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (Matthieu 6:6a)

L’ennemi de vos fruits pour le Royaume de Dieu n’est pas le temps passé à prier. L’ennemi de vos fruits est l’orgueil de vous passer de la grâce de Jésus et de la puissance du Saint-Esprit en négligeant votre communion avec eux. Vous ne perdrez jamais de temps à prier. Aussi dans la folle course de votre journée, faites une sainte pause. Appuyez sur le frein de vos activités, calmez le flot torrentiel de vos pensées et cherchez le Christ. Et vous verrez que votre temps a changé de couleur : l’éternité l’aura pénétré.

Père, je désire racheter le temps. Je reconnais que le temps que tu m’as accordé est précieux. Je fais le choix de t’accorder davantage de temps, étant confiant que tu t’occuperas du reste. Pardon d’avoir gâché mon temps à de si nombreuses reprises, j’ai besoin de ton aide chaque jour pour faire le bon choix et savoir m’arrêter régulièrement. Jésus-Christ, je désire plus de toi, me laisser imprégner de ta présence afin que tu diffuses dans mon coeur ton repos, ta personne et ta puissance. Amen.

Vous voulez recevoir les nouveaux articles par email ?

Quelle fréquence d'envoi d'email vous convient ? *



Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.
* champ obligatoire